Consultations et rencontres de groupe

Besoin de consultations individuelles, de couple ou de famille? Vous cherchez un thérapeute qui selon vous pourrait mieux comprendre vos réalités

Prenez RV avec Yann pour un accompagnement qui répond à vos besoins de sécurité culturelle, d'identification et de compétences cliniques.

Comment la rencontrer?

  • Je clique sur son calendrier pour réserver directement ma consultation 
  • Je contacte Yann sur son cellulaire: 437 775 8767
  • Je lui envoie un courriel: [email protected]

Yann offre des sessions de Conseil, de soutien culturel et de psychothérapie.

Son expertise sur les problématiques spécifiques des communautés noires constitue un atout considérable pour mieux vous aider.

Certes il est courant de s'entendre dire que nous les noirs, nous n'avons pas besoin de consulter des professionnels en santé mentale car les problèmes se résolvent en famille.

Cependant, ce n'est pas tout à fait faux, puisque cette pudeur fait partie de nos héritages culturels et constitue un élément de notre approche de la relation d'aide et de soutien.

Mais...il peut arriver que nous n'ayons pas la famille sur qui compter ou que la famille n'ait pas les ressources cliniques nécessaires à notre soutien.

Il peut aussi arriver que ce soit la famille le problème ou alors que nous ayons envie d'en discuter avec une personne neutre, non jugeante et qui comprend ce que nous vivons.

Parfois aussi nous avons essayé de nous en sortir seuls ou d'utiliser les stratégies que nous connaissons, mais malheureusement cela n'a pas fonctionne, ou alors seulement pendant un certain temps.

Il est normal de se sentir démuni face à une situation et de demander de l'aide,

Il est normal de ne plus savoir quoi faire ni vers qui se tourner,

Il est normal de ne pas tout savoir,

Il est normal de souffrir...

Peu importe comment nous l'appelons, ne pas se sentir bien peut arriver à tout le monde. Et quand cela arrive, demander de l'aide ne constitue en aucun cas une faiblesse, mais au contraire une preuve de courage.

Au plaisir de vous rencontrer!

Yann.

Le deuil et ses traumatismes

Perdre un être cher, ici, là-bas, au pays

La mort est un phénomène universel, qui est géré de manière différente en fonction des sociétés, des cultures et des époques. Perdre un être cher n’est pourtant jamais facile à vivre, d’autant plus si nous sommes absents, ou très loin.


Le deuil en tant que perte, a des répercussions à différents niveaux. Répercussions économiques, sociales, identitaires. Du jour au lendemain, on devient veuf, veuve, orphelin, ou alors  financièrement dépendant, pauvre, ou dépouillé de toute source de revenus.

 

La perte engendrée bouleverse ce qui était et impose le changement, l’adaptation. Et dans cette optique, toute personne qui résiste est forcément appelée à souffrir.


Chaque culture ayant sa propre conception de la vie et de la mort. Les rituels funéraires sont multiples et variés. Ils permettent aux vivants de rendre hommage à leurs morts et d’effectuer leur propre travail de deuil.

L’identité de la personne décédée ainsi que les relations qu’on entretenait avec elle

déterminent en majeure partie l’ampleur de la douleur qu’on pourra être amené à éprouver.


Malgré tout, le deuil reste un processus et les rituels de deuil sont importants.

De l’annonce de la mort à l’enterrement, il existe différents rituels pour accompagner le processus d'adaptation. Deuil collectif, deuil individuel; enterrer ici ou enterrer là-bas?


Quels sont les impacts du deuil à distance sur la santé mentale? Comment surmonter les deuils difficiles et s'adapter aux impératifs de l'immigration?

Vous vivez un deuil difficile? Prenez RV pour une consultation avec Yann via le calendrier ci-dessus!

Les mères célibataires

Stress parental, vie amoureuse et éducation des enfants

Au sein des différentes communautés noires de la diaspora, fort est de constater une recrudescence des femmes seules avec un ou plusieurs enfants à charge.

 

Les causes en sont multiples : les divorces, les séparations, les choix unilatéraux (faire un enfant avec ou sans l’accord du partenaire avec la ferme décision de s’en occuper seule), les « accidents », la négligence ou l’absence de contraception, la procréation pour avoir les « papiers » ou pour « retenir » un homme, et le recours à la procréation assistée (FIV, insémination) avec donneur, Etc.

 

Le stigmate de mère célibataire n’est pourtant pas facile à vivre pour beaucoup de femmes africaines. Situation souvent perçue comme un échec personnel au niveau des atteintes de la société. L’idée selon laquelle une femme qui a réussi sa vie est celle qui a pu se marier reste encore très présente et pousse parfois à de nombreux préjuges et oppressions.

 

Dans ce contexte, élever un ou plusieurs enfants seule s’avère être un immense défi à différents niveaux.  La santé mentale de la mère et des enfants se trouve bien souvent éprouvée.

 

La parentalité n’est pas une compétence innée. Elle s’acquiert au fil de l’expérience et doit donc être apprise. On ne naît pas parent, on le devient (Françoise Dolto).

 

Ce n’est pas parce qu’on s’est occupé de ses frères et sœurs au pays qu’être parent à l’étranger sera un jeu d’enfant. Le contexte est tout à fait différent. Dans le pays d’origine, un support social existe pour gérer la monoparentalité. Les mères célibataires reçoivent l’aide de leurs parents et de la famille élargie. Parfois même, les enfants vivent avec leurs grands-parents, oncles ou tantes afin de recevoir un encadrement plus stable.

 

Il ne s’agit pas uniquement de les nourrir, de les soigner ou de les scolariser, mais surtout de leur offrir une structure familiale ainsi qu’une bonne éducation. Ce que leur mère ne peut parfois pas assumer.

Toutefois, certaines femmes restent avec leurs enfants et se « débrouillent » pour les élever tant bien que mal.

 

Le statut de mère célibataire est donc le résultat de différents processus. Derrière cette situation se cachent différentes trajectoires de vie. Certaines femmes ont choisi de faire leurs enfants toutes seules, tandis que d’autres se sont retrouvées mamans solos par la force des choses ou contre leur gré.

La manière dont une femme vivra cette situation sera fortement liée à son histoire personnelle, à ses croyances et à ses choix.


Vous vous reconnaissez dans cette situation? Contactez Yann pour discuter de votre situation!

 

 

Groupes de soutien santé mentale et autisme

Stress , épuisement et sentiment de culpabilité 

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) fait partie de l’ensemble des troubles neuro-développementaux décrit dans le DSM-V. Le trouble du spectre de l’autisme est habituellement présent dans la petite enfance, mais peut apparaître de façon plus évidente au moment de l’entrée à l’école. C’est un état qui se manifeste différemment selon les personnes.

 

Les enfants atteints d’autisme ont généralement des problèmes dans trois secteurs cruciaux du développement : les interactions sociales, le langage et la communication et le comportement. La sévérité des symptômes varie grandement entre les enfants. Un enfant atteint d’autisme sévère démontre une inhabileté totale à communiquer ou à interagir avec les autres.

 

 Il n'existe pas de "remède" à l'autisme, et la cause peut être due à des centaines de facteurs en interaction, mais nous savons qu'il est essentiel pour les personnes atteintes d'autisme d'obtenir un diagnostic le plus précoce possible et d'avoir accès aux ressources éducatives, médicales et thérapeutiques appropriées. 

 

Avoir un enfant autiste constitue donc un défi pour la plupart des parents. Entre le désespoir, les difficultés d'acceptation et l'accompagnement quotidien de leurs enfants, la santé mentale est soumise à rude épreuve.

 

Les croyances culturelles sur le handicap rendent la situation plus difficile pour les familles. Certains parents en arrivent à s'isoler et fuir leurs communautés par peur du regard des autres.

 

En parler et éduquer sur le sujet aide les personnes aidantes à s'outiller et à se sentir moins seules.

 

Nos ateliers et rencontres de soutien sont construits en partenariat avec des éducateurs spécialisés et des orthophonistes. Nous accompagnons les parents et leurs proches dans la mise en place de stratégies en santé mentale sur du long terme.

 

Prochaines rencontres: 19 juin, 26 juin, 17 et 31 juillet 2021.

Fréquence: Deux fosi par mois de 13h à 15h30 le samedi.

 

Inscriptions: [email protected]

437 775 8767

 

Faites le pas et brisez le silence sur votre situation.Toute souffrance mérite une oreille attentive.

Mon site t'est-il utile ?

Sois le premier à être informé de nos nouvelles publications.
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour optimiser votre expérience et améliorer notre site.
OK